Mairie de HESSE. 3 La Cour, 57400 HESSE - 03.87.23.82.33







( suite )
159- chette (la)

 

  la chatte

  « Note mére chette a encore fait ses jeunes là-bas dans le halier. »

160- chetteur-bocl (le)
ou    chatteur-bock (le)

  couteau qui coupe mal

  « Quèsse que t' veux dong bien couper avec un pareil chetteur-bock ! »

161- chevrotte (la)

petit tas de foin ou de regain, que le paysan façonne tous les soirs de fenaison, tant que l'herbe coupée n'est pas sèche, pour le protéger , durant la nuit, de la rosée ou d'une pluie éventuelle. Les chevrottes sont à nouveau étalées dans le champ le lendemain, jusqu'à séchage complet de l'herbe. Puis le foin est ramené avec les râteaux en longs boudins, les andains, avant d'être poussé à la fourche pour former des tas, les chevrottes, qui seront ensuite chargés à la fourche sur les remorques.

  « I' zont mis le foin en andains et pis nous deux d' l'Emile on a fait les chevrottes. Ya pu qu'à le charger sur la charrette et le rentrer sur le tock. »

162- chiâlate (la)

  une personne qui pleure beaucoup

  « T'as pâs bientôt fini de fére ta Marie chiâlate »

 163- chiée (la)

  en grande quantité

  - ête toute une chiée : être en grande quantité

  « Yavait toute une chiée d' râces autour du marchand d' glace. »

  synonyme : une tripotée

 164- chie-en-lit (le)

  le pissenlit

  « L'Arthur d' la grante Mélie, i' mang'ra bientôt les chie-en-lit par la racine, tant qu'il est maigre. »

  synonyme : le pisse-au-lit

 165- chigner

  pleurnicher, être grincheux

  « Quèsse que t'as dong tant à chigner, mo feu ? Esse que te nous f'rais pâs d' la fièfe par hasard ? »

166- chignole (la)

  - la perceuse à bois

  - pas grand chose

  « Sa nouvelle auto, c' est qu' une p'tite chignole de rien du tout ! »

 167- chine (j' me)

  je m'échine

  « V' là une grante heure que j' me chîne à te dire que j'ai mal au dos, et t'écoute pâs pour un sou ! »

 168- chine (le)
ou     ching (le)

  le chien

  - un maure ching : un mauvais garçon, un brigand

   « Sui d' la Nénette, le plus jeune, c'est qu'un maure ching qui passe son temps à fére suer ses pére et mére. D' la gréne de bandit que j' vous dit, moua ! »

 169- ching-gomme (le)

  le chewing-gum

  « T'as eu un ching-gomme chez la Marguerite ? Donne-zen ouâr un bout à ta sœur ! »

 170- chipette (la)

  terme affectif donné à une fillette espiègle

  « C'est une vraie chipette la p'tite de note Ugénie ! On la croqu'rait tant qu'elle est bonne ! »

 171- chique (la)

  - la bille

  « Après l'école, te viendras jouer aux chiques chez nous, hein ? »

  - petit élément de forme plus ou moins sphérique

  « L'année-ci, les patates sont pâs belles, c' est presque tousse rien que des chiques»

  - couper la chique : perdre ses moyens

  « Ça t' coupe la chique, namm, de savoir que le Jean i' freille avec la Ninie ! »

 172- chiquer (se)

  - se tenir d'une manière décente ; vient de l'allemand « sich schicken »

  « Et chique toi, hein, qu'on voye que t'as d' l'éducâtion ! »

  « Te vas fére attention et te chiquer comme i faut en mangeant ta soupe, namm, passqu' i' s'agit de pâs salir ta neufe cravate ! »

  - faire, se conduire, être adroit

  « Comment qu' i' va s' chiquer pour râmer ses pois en méme temps qu' i' garte ses oies ? »

  « I' s' chique bien pour faner, note garçon, comme un vrai homme ! »

  « J' me d'mande bien comment qu' i' s' chique pour s' blesser à chaque coup qu' i' prend une hache, le Jean Batisse du Gérard ! »

  - Ya pâs à chiquer : c'est nécessaire et inévitable

  « Faudra qu'on fente tout le tas d' bois-là avant l'hiver, ya pâs à chiquer ! »

  - éte malchiquant : être maladroit

  « Qué malchiquante que te m'fais, ma pôfe fille, t'es méme pâs capâpe de fére la vaisselle sans câsser quéque chose ! »

 173- chiquet (le)

  - la fanfaronnade

  « C'est qu' du chiquet ! J' te crois pâs quand te dis que t' as gâgné à la tombola ! »

  - avoir du chiquet : se comporter avec assurance, orgueil, mais en faisant le fanfaron

  « Eh beng ! il en a du chiquet, sui-là, pour qui qu' i' s' prend dong ! »

  - ne pas manquer de chiquet : être effronté, avoir du culot

  « La nouvelle bonnamie du Mémé, ê manque pâs d' chiquet dites ouâr ! Elle vous a d'jà dit bonjour à vous ? Eh beng, pâs à moi ! »

 174- chisse (la)

  la diarrhée ; vient de l'allemand « Scheisse », la merde

  « Si te manges les pommes-là qui sont encore vertes, t' auras une chisse comme c' est pâs possipe ! »

  synonymes : la courante, la schnell-cath'rine

 175- chisse-thé (le)

  la tisane dépurative, pour aller à la selle

  « Te m' acheut'ras du chisse-thé à la pharmacie, passque ça fait trois jours que j' ai pâs été au câbinet. »

 176- chisse-trèque (la)

  la merde ; vient de l'allemand

  « Ça sent la chisse-trêque par ici, te troufes pâs ? »

  - des p'tites chisse-trêques de rien du tout : des petits trucs, des petits bouts, trois fois rien

  « Tes patates que v'là, c'est des p'tites chisse-trêques pâs plus gros qu' mon pouce ! »

 177- chmèquer
ou     schmèquer

  vient du verbe allemand « schmecken », goûter, savourer

  - sentir , flairer, renifler mais aussi goûter

  « Hum ! ça chmèque bon chez vous ! »

  « Le fromage-là, i' chmèque trop fort ! »

  « Chmèque-moi ouâr la saucisse-là, te m'en diras des nouvelles ! »

  « Au printemps, les chiens se chmèquent plus que jamais ! »

  « Le Gaston, i' peut pâs voir mes bredele sans y chmèquer ! »

  - ne pas pouvoir chmèquer quelqu'un ou quelque chose » :  ne pas aimer, ressentir une impression désagréable à propos de quelqu'un ou de quelque chose

  « Celle-là, la roûche Cath'rine, j' peux pourtant pâs la chmèquer ! »

  « J' peux pâs chmèquer le lard blanc ! Ça m' f'rait pourtant vomir si j'en mangeais. »

  - fureter, être à la recherche de quelque chose d'intéressant, de nouveau

  « Quèsse qu' i' vient chmèquer par ici, sui-là ? »

  - Chmèque ! : Tiens, sens donc !

  « Chmèque ! C'est un nouveau sent-bon que j' m' ai ach'té à la féte de Hesse ! »

  - Ça chmèque ? : Est-ce que c'est bon ?

  « Et alors, i' te chmèque mon bon ragoût ? »

 178- Chnèquebèche

  Schneckenbusch, village voisin de Hesse

  « Le lieu-dit l'Enforge, c'est quand te vas vers Chnèquebèche. »

 179- chnêquiche

  difficile, sur la nourriture en particulier

  « Note Marie, c'est une chnêquiche comme pâs deux ! »

 180- chnèsse (la)
ou     chnisse (la)

  la gueule, le visage  (péjoratif)

  « Avec ta chnèsse tout d' travers, t'as dû leur faire peur ! »

  « Te veux que j' te mette mon poing en pleine chnèsse ? »

  « Te f'rais mieux de tére ta grande chnisse, grante langue que t' es, va ! »

 181- chnètsse (la)

  - lamelle de pomme ou de poire séchée au four

  « Te t' rappelles la Titine, la celle qui nous distribuait des chnètsses quand on allait à l'école ? »

  - tout petit morceau

  « Il a tout bouffé et m' a méme pâs laissé une chnètsse. »

 182- chnobottes (les)

  des bottes de neige ; vient de l'anglais « snowboot »)

Ce mot correspond à la francisation du mot anglais. L'expression est apparue lors de la libération de la Lorraine par les troupes américaines en 1944. On enfilait ces petites bottines en caoutchouc par-dessus les chaussures, afin de protéger celles-ci de la neige.

  « Oublie pâs d' enfiler tes chnobottes pour aller à l'école, namm, ya d' la haute neige aujord'hui ! »

 183- chnoque (le)

  - l'imbécile, le presque fou

  « Qué vieux chnoque que le nonon Arthur ! I' d'vient gaga, te crois pâs ? » »

  - nom méprisant donné à quelqu'un qu'on ne connaît pas

  « Quesse que c' est que les chnoques-là qui trâcent dans le villâche pour visiter note église ? »

 184- chnoudre (la)

  l'harmonica

  « T' as pâs bientôt fini, non ? Te m' casses les oreilles avec ta chnoudre ! »

  synonyme : la musique à bouche

 185- chnoûfe (la)

  une pincée de tabac à priser, que l'on aspirait par le nez ; vient de l'allemand « schnupfen », qui signifie priser

  « T' as d'jà vu comment que tes doigts sont jaunes avec ta chnoûfe »

 186- chnoûfer

  - respirer ou priser le tabac

  - respirer en faisant beaucoup de bruit

  « Te trouves pâs qu' i' chnouffe un peu fort note gamin ? I' s'rait pâs malate des fois ? »

 187- chnouppe (la)

  le rhume de cerveau ; vient de l'allemand « der Schnupfen », le rhume

  « T' en as une bonne grosse chnouppe ! T' as d'jà rempli quate mouchoirs ! »

 188- chocottes (les)

  - la peur

  « J' te dirai que te m' as foutu les chocottes en me sautant d'ssus comme ça ! »

  synonymes : la frousse, la chtrouille

  - avoir les chocottes : avoir peur

  « C'est qu' j'ai les chocottes, moua, d'aller dans la câfe ousqu'i' fait si nouâr ! »

 189- choquer

  heurter quelque chose contre quelque chose

  « T' en fais du bruit en choquant ta cuillére dans ton assiette ! »

 190- choquer (se)

  - se brûler superficiellement

  « Te vas te choquer mo feu si te touches la porte du fourneau ! »

  - causer à l'épiderme une sensation de brûlure

  « La pôfe, ê s'a sâl'ment choquée en tombant dans les orties ! »

 191- choper

  mordre, attraper

  « ILe facteur, i' vient d' se fére choper par le chien de l'Arthur ! »

  « Te vas choper une bonne crève en restant comme ça dans le courant d'air ! »

  « I' ma tellement énervé avec ses histoires que j' te l' ai chopé par le colbac et j' te l' ai fait valser dans le fossé ! »

 192- chôratte (la)

  la charrette

 193- chtrouille (la)

  la peur, la frousse

  « Te m' fous la chtrouille avec tes histouâres de fantôme ! »

  synonyme : les chocottes

 194- chtroutche (la)

  femme ayant mauvaise allure ; une traînée, qui n'est pas soignée

  « Il en a marié une sâprée chtroutche, le Fernand ! Vous avez d'jà vu les nippes qu'elle porte ? »

 195- chvâ (le ou lo)

  le cheval

 196- ciboulot (le)

  la tête

  « A l'école i' s' câsse pâs trop le ciboulot, sui-là, va ! Pour sûr qu' i' l'aura pâs, son certificat d'études ! »

  « Note bâcelle, ê m' f'ra perte le ciboulot, un d'  ces quate matins, avec ses histouâres à dormir debout ! »

 197- ciseau (le)

  toujours au singulier !

  « Donne-moi dong ouâr le ciseau d' la cherpeugniotte que j' coupe le fil qui pendouille au gilet-là ! »

 198- clanche (la)

  la poignée de porte

  « Ressuie dong ouâr la clanche, t'as mis plein d' confiture après avec tes sâles mains ! »

 199- clancher

  fermer la porte

  « Te vas bientôt la clancher, la porte-là ! »

 200- clou (le)

  l'abcès, le furoncle

  « J'avais un clou gros comme mon poing sur ma cuisse, alors fallait qu' j'aille au docteur. »

 201- cocâque (le)

   l'œuf (langage enfantin)

  synonyme : le kâkâque

 202- cocatte (la)

  la cocotte, la casserole

  « Donne-moi ouâr la noire cocotte que j' mette en route le rôti ! »

 203- coche (la)

  la truie

  « Note mére coche pése au moins trois lifes. Ça en f'ra des kilos d' jambon ! »

 204- cocompe (le)

  le concombre, aussi nommé parfois « cornichon »

  « Pour ce soir ça s'ra deux beaux cocompes à la crème avec des rôties, ça vous va ? »

 205- colbac (le)

  le col d'un habit

  « Le Laurent, il a pris note Bastien au colbac, et si j' étais pâs arrivé, i' le trâgnait sur place ! »

 206- colle (vife à la)

  vivre ensemble sans être mariés

  « Je viens d'apprente par la bâbette du cureye que la plus vieille du boulanger, ê vit à la colle avec leur ouvrier ! Vous vous rendez pâs compte ? »

 207- commifô

  pour « comme il faut »

  - bien sous toutes les coutures

  « Ta choucroute, elle est commifô, ya rien à dire ! »

  - convenable, poli, bien éduqué

  « Les râces de la Pauline, i' sont tousse commifô. Elle a du mérite, surtout avec un homme comme elle en a un ! »

 208- comprenotte (la)
ou     comprenure (la)

  la compréhension, l'entendement

  « Sui-là, l' est vrément dur d' la comprenotte »

 209- cor (le)

  le tuyau de poêle

Les tuyaux de poêle formaient jadis des dessins compliqués entre le poêle et le conduit de cheminée. Ils étaient destinés à diffuser la chaleur dans la pièce. On les nommait aussi « repos de fumée » ou « repos de chaleur ». Ces tuyaux avaient souvent le forme d'une lyre ou d'un cor de chasse … d'où le nom de « cor ».

  « Mets ouâr le torchon d' vaisselle sécher dessur le cor s'il est pu trop chaud ! »

 210- cordounnier (le)

  le cordonnier, l'artisan qui travaille le cuir

  Le mot vient vient de Cordoue, cuir de Cordoue)

Autrefois, le cordonnier ne faisait pas les chaussures, car les gens portaient des sabots ou mettaient aux pieds des sacs en peau de bête, mais il confectionnait  les harnais de cuir des animaux de trait, chevaux et bœufs.

 211- cornet (le)

  le sachet

  « Et pis vous m' donn'rez un cornet pour qu' je choisisse des tomates, namm ! »

  « Qui qu' c' est qu' a été farfouiller dans le cornet de bonbons ? Yen a pu lourd, namm ! »

 212- cornette (la)

  - bonnet de femme avec deux larges bandes qu'on nouait sur le dessus de la tête. Le nœud formait deux petites cornes, d'où le nom de « cornette » !

  - bonnet d'enfant, avec deux liens qui se nouent sous le cou

  « Mets-lui dong sa cornette au p'tit-là, ya une grosse bise aujord'hui ! »

  - coiffe des religieuses

  « Elle en a une belle cornette la chére-sœur là ! Je gâge que c'est une sœur de Saint Vincent de Paul. »

 213- cottes (les)

  les jupes, les longs jupons

  « Elle a pourtant rel'vé ses cottes jusqu'au cou et m' a montré son ki, la roûche du Dominique ! Qué dévergondée quand méme ! »

 214- corpendant (le)

  le tuyau d'évacuation des eaux de pluie qui descend de la chânette

  « Faudra changer le corpendant, le sui qu' est près d' la porte de grange, i' pisse à chaque fois qu' i pleut un peu fort. »

 215- couâilli

  adjectif définissant les jambes en arceau

  « Le bonnami d' la plus jeune du Constant, il a pourtant les jambes tout couaîllies »

 216- couaroïl (le)

  - réunion de personnes qui bavardent devant la porte ou dans la rue

  « Yavait tout un couaroïl devant la porte de la Titine et je sais pâs poursquoi. Te saurais quéque chose, toi ? »

  - conversation à bâtons rompus ou visite ou conversation entre voisins

  « On va au couaroïl tous les jeudis soirs. Ça s' passe au bistrot d'l a Cécile, dans la salle de derriére. Te peux v'nir si t' veux, yen a plein qui viennent ! »

 217- couaroyer

  bavarder

  « N'en vlà du temps perdu à couaroyer sur le d'vant d' vote porte ! Zavez dong rien d' aute à fére ? »

 218- couchon (le)

  le cochon

  « C'est qu' i' font un sâpré vacarme nos couchons, quèsse qui s' passe dong ? Va dong ouâr dans l'éran, Jeannot ! »

  synonyme : le pouê, le véré

 219- couchon
d' saint Antoine (le)

  le cloporte

  « Note Charlot, i' ramasse tous les p'tits couchons d' Saint Antoine qu' i' troufe dans le jardin, et i' les met dans une boîte de Vache-qui-rit avec une feuille de salâte. »

 220- cougie (la)

  le fouet pour les animaux

  « T'arrêtes tes simâgrées tout d' suite ou j' te flanque un bon coup d' cougie »

 221- coup (le)

  - la sonnerie des cloches

  « On sonnait trois coups avant la messe. Au premier coup, on quittait l'écurie. Au deuxième coup, i' fallait s' presser de mette les habits du dimanche. Et pis au troisième coup, on sortait d' la maison et on s'en allait vers l'église pour la messe. »

  - la fois

  « J' l' ai d'jà vu quate ou cinq coups c' matin ! »

  - à tous les coups : chaque fois

  « I' r'vient fin saoûl à tous les coups qu' i' va à Sarrebourg ! »

  - tousse d'un coup » : tous en même temps

  « Dès qu' i' m' voient, les canards, i' z' arrivent tousse d'un coup, encore les zoies ! »

 222- courante (la)

  la diarrhée

  « J'aurais pâs du manger tant de tarte à la rhubarbe : j'ai une de ces courantes »

  synonymes : la chisse, la schnell-cath'rine

 223- couriotte (la)

 - la courroie, le lacet

 - le lien de tissu ou en laine fermant la coiffe ou le corsage

  « Ferme-lui ouâr dong la couriotte du bonnet, à ta bâcelle ! »

 224- courser

  poursuivre

  « I' m'a pourtant coursé jusqu'à chez nous le bigâ ! »

 225- couté (le)

  le couteau

 « Te vas me rôter le couté-là, sâpré garnement ! Te veux dong qu' i' t' arrifes des bricoles ? »

 226- couverte (la)

  la couverture

  « Ya fait froid cette nuit, j' ai pourtant mis la grosse couverte dessur mes jambes ! »

 227- covotte (la)

  la balayette

  « Donne-moi ouâr la nouâre covotte que j' ramasse le verre que j' viens de câsser ! »

 228- covrasse (la)
ou     covrosse (la)

  la poule couveuse

  « Va pâs trop près d' note covrosse, mo feu ! C'est une méchante, ê te becqu'ra les cuisses ! »

 229- côye (la)

  le bout, le morceau

  « Une p'tite côye de lard dans la soupe, ça fait d' mal à personne, alleye ! »

 230- cozy (le)

  divan encastré dans un meuble d'angle

  « Mettez vous ouâr sur note cozy pour regarder la tèlè, vous s'rez mieux assis ! »

 231- crâ (le)

  - le corbeau

  « T' es peuh comme un nouâr crâ »

  - la crotte de nez

  « T' as pâs bientôt fini de mette tes crâs sur mon beau coussin ? »

 232- crâche de jotte (la)

  le cœur du chou

  « Moua j' fais d' la salâte avec la crâche de jotte, jusse un peu d'huile et trois gouttes de vinaigue, c'est fin bon ! »

 233- crâchotte (la)

  la grenouille

  « Quand on fanait le foin, yavait des p' tites crâchottes qui sortaient de zous les andains. »

 234- crâfiâ (le)
ou     krâfiâ (le)

  - personne qui travaille mal, qui flâne, qui n'est guère ardente au travail

  « J' voudrais pâs que te deviennes un crâfiâ, mo feu ! »

  - paresseux

  « C' est un crâfiâ comme pâs deux, le bianc du Mimile, à pâs garder le méme travail plus longtemps que trois jours ! »

 235- crâner

  parader, faire le malin

  « Le commis du Jules, i' crâne tellement sur son neuf tracteur qu' on dirait qu' c' est lui le patron ! »

 236- crâpi

  ridé, desséché, flétri / se dit des fruits comme des personnes

  « Sont tous crâpies nos pommes, jusse bonnes pour la tarte ! »

  « C' est que t'as les joues tout crâpies main-nant que te vas sur tes septante ans ! »
  synonymes : fiâche, flatche

 237- crasse

  avare

  « L' est crasse comme pâs deux le boucher ! C' est pâs lui qui f'ra crédit, va ! »

 238- crayon d' papier  (le)

  le crayon … tout simplement !

 239- c'rises de Juif (les)

  les cerises aigres, d'un rouge clair

  « J' m' en vas mette quéques c'rises de juif dans d' la mirâbelle, on se régâl'ra à Noël ! »

 240- cri-cri (le)

  le grillon

  « I' zen font du bruit les cris-cris ce soir ! Yen aurait pas une pére dans note ch'minée des fouas ? »

 241- cru (i' fait)

  il fait un peu froid

  « Donne moua ouâr mon gilet, j' troufe qu' i' fait un peu cru ce soir ! »

 242- cuire

  - cuisiner

  « Note Ugénie, elle cuit bien, elle est bonne à marier ! »

  - fermenter

  « Les mirâbelles dans l' tonneau, les v'là qui cuisent déjà ! »

 243- cuisant (le)

  les brûlures d'estomac

  « A chaque coup que j' mange de l' oriquette, j' ai un d' ces cuisant »

 244- cul et ch'mise
(éte comme)

  s'entendre très bien

  « Le Jules et le Charles, i sont comme cul et ch'mise depuis qu' i' vont à l'école ! Jamais l' un sans l' aûte ! »

 245- cul-serré (le)

  homme avare ; aussi personne à l'esprit étroit

Le parler de Hesse / C,Invitation(s),La commune,Associations,Entreprises / Commerces,Liens,Ecoles et Périscolaire,Tourisme,L'histoire du village,Mot du maire,Le conseil municipal,Commissions,Comptes-rendus des conseils,Demandes administratives,Etat civil,Déchetteries,Situation géographique,Permis de construire ,Permis de démolir ,Certificat d'urbanisme ,Déclaration de travaux ,Hesse-Infos / Le bulletin municipal,N°37 / JANVIER 2010,N°38 / AOUT 2010,Salle polyvalente,Les armoiries,La frontière linguistique,Rencontres avec des lieux ou des personnages,Cadastre ,Recensement ,Passeport ,Carte D'identité ,Listes Electorales ,Sortie du territoire (Pdf) ,Documents à télécharger,Lettres de nos aïeux,Promenade dans Hesse,Photos du temps passé,Adresses utiles,Les lieux-dits du ban hessois,Les pistes cyclables,Architecture de l'église abbatiale,Vie du village,Plan et rues du village,Et autre...,Ce que nous disent les lieux-dits,Les Hessois sont des J'nos,Amicale des Sapeurs Pompiers,Arboriculteu