Mairie de HESSE. 3 La Cour, 57400 HESSE - 03.87.23.82.33








 
246- daîlle (la)
ou    daîllotte (la)

  l'orteil

  « T' as pâs bientôt fini de farfouiller entre tes daîlles, non ? T' y troufes quéque chose ? »

  « J' ai eu ma grosse daîllotte de g'lée l'hiver dernier ! 

  « C' est ta p'tite daîllotte qui te fais mal ? »

247- dânner

  faire tourner en bourrique, damner

  « I' m' fra dânner avec tous ses bétises, le sale jeune-là ! »

248- darou (le)

  oiseau ou animal fabuleux, mais imaginaire !

  - aller au darou ; aller à la chasse au darou : farce que l'on jouait à une personne étrangère au village, que l'on voulait mystifier, tromper à ses dépens.

249- de d'dans

  de l'intérieur

  « J' espére que te rôt'ras les noyaux de d'dans ta confiture de mirâbelles ! »

250- de d'là

  de là, d'ici

  « Sors de d'là en vitesse, avant que je vienne te chercher avec la cougie ! »

251- de d'ssur

  en venant de dessus

  « Le gris matou, il a pourtant sauté de d'ssur le buffet jusque sur la tâpe ! »

252- de rang

  durant

  « Ya pleu dix jours de rang à la Toussaint. Une vraie calamité ! »

253- de trop

  trop, en trop

  « Fais attention, t' en as de trop, du lait dans ton bol ! »

254- débiscaîllé

  - qui a le visage défait

  « Te t' sens pâs bien, mo feu ? J' te troufe tout débiscaîllé ! Te vas quand méme pâs kotsser, dis ouâr ?

  - débraillé, ficelé n'importe comment

  « Viens ouâr que j' te r'mette ta cravate en place, v'là que t'es tout débiscaîllé »

  - mal foutu, un peu malade

  « J' étais tout débiscaîllé après ma cuite de l'aûte jour ! »

255- déchtritsser

  éclabousser

  « Qui qu' c'est qu' a dong tout déchtritssé note porte de grange ? »

  synonyme : détrisser

256- débrôler

  défaire, délier

  « Qui qu' c'est dong qu' a tout débrôlé le tas d' bois ? »

257- débrôlé

  trop cuit, en purée

  « Si t' les cuis trop les patates-là, ê vont éte tout débrôlées ! »

258- décâpouiller

  plumer, dépouiller

  « Nos j'lines sont tout décâpouillées c' t' hiver : ê zont perdu tous leurs plumes. »

  « Faudra que j' aide la m'man pour décâpouiller les poules ! »

259- dégouane (la)

  la couenne de lard

  « C' est un crèfe-la-faim note Edouard : i' manche méme la dégouane du jambon ! »

260- dégrouiller (se)

  se dépêcher

  « Dégrouille-toi ouâr un peu, l' église a d'jà sonné les trois coups. On s'ra encore en r'târd à la messe ! »

 261- dékofier

  écosser (petits pois par exemple) , dénoyauter

  « Aide-moi dong à dékofier les quetsches au lieu de zoûner autour de moua sans savoir quoi fére de tes dix doigts ! »

 262- dékotsser

  salir avec des vomissures

  « Il a pourtant tout dékotssé la couverte la nuit-ci ! »

 263- déméler

  - coiffer

  « Démèle dong ouâr les ch'veux d' la p'tite avant d' lui mette un flo ! »

  - trier

  « Faut déméler les patates, les p'tites avec les p'tites et les grôsses avec les grôsses ! »

  - désentortiller

  « Viens ouâr que je démèle la ficelle-là ! »

 264- démerdâ (le)

  personne sachant « se démerder », se débrouiller

  « Note Mimile, c'est d'jà un démerdâ pour ses sept ans ! »

 265- dent d'œil (la)

  la canine supérieure

  « J' m' en vas au dentisse pour arracher ma dent d' œil qu'est pourritte. »

 266- dents d' loup (les)

  petits gâteaux secs, que l'on met à cuire sur une tôle ondulée, ce qui leur donne cette forme si particulière

  « Vous prendrez bien quéques dents d' loup avec un doigt de vin d' noix ? »

 267- dentisse (le)

  le dentiste

  « Chez lequel de dentisse que t' vas ? Le sui de Lorquin comme moua ? »

 268- dépaissir

  le contraire d'épaissir : éclaircir, un semis par exemple

  « Faudra dépaissir les carottes-là si te veux qu' ê donnent quéque chose ! »

 269- dépisser

  uriner partout, salir par l'urine

  « Qui qu' c'est qu' a tout dépissé comme ça note porte de grange ? Essque des foua ça s'rait pâs des foua les conscrits qu' ont passé c' matin ? »

 270- déquiller

  renverser, faire tomber comme dans un jeu de quilles

  « Le vrai-là, l' a déquillé tous les gamelles que le marchand avait mis sur une planche ! Et c' est lui qu' a gâgné le gros nounours en p'luche. »

 271- des foua que

  pour le cas où …, il se peut que ...

  « Reste dong chez nous, des foua que note Fernand arrive de son train ! »

  « Enfile ton tricot pour aller aux vaches, des foua qu' i' pleut ! »

 272- dessur

  dessus, sur quelque chose

 273- détrisser

  éclabousser

  « T' as pourtant tout détrissé tes souliers en pissant ! »

  synonyme : déchtritsser

 274- détrocher

  éclaircir un ensemble de touffes de plantes (troches), afin que chacune des plantes laissées puisse mieux se développer

  « Faut qu' on aille détrocher les tournipsses après dîner ! »

 275- devenir musical

  devenir lassant et ennuyeux, car répétitif

  « Arrête avec tes lamentâtions, ça d' vient musical à la fin ! »

 276- dévrouiller

  déverrouiller, ouvrir une porte fermée à clé

  « J' m' en vas dévrouiller la porte de d'vant pour le facteur ! »

 277- dezous
ou     d'zous

  dessous, sous quelque chose

  « J'ai balayé d'zous le lit pour rôter tous les minons. »

  synonyme : zous

 278- diâl (lo)
ou     diâpe (le)

  - le diable

  « Va-t-en au diâpe»

  « Ah ! le diâpe-là, i' nous en fait voir de tous les couleurs ! »

  - personne malheureuse

  « Poussif comme pâs deux, l'est bien maladife la paufe diâpe de Jeanne-là !

  - Lo diâl a su' tièrr !  (en patois lorrain : Le diable est sur la terre !) / expression que l'on employait lorsqu'on voyait quelque chose d'extraordinaire

  - c'est bien le diâpe si … : c'est bien étonnant, exceptionnel

  « Ça s'rait bien le diâpe si note marco revenait ! I' s'aura fait écrâser par une voiture, va ! »

 279- dîner   prendre le repas de midi

  « Quesse qu'on dîne à midi ? Encore des kneppes ? »

  - le dîner : le repas de midi, le déjeuner

 280- dolent

  pour « indolent », donc sans vigueur, sans volonté

  « Il est bien trop dolent pour que j' lui confie quoi que ce soit, mon tôniâ d'homme ! »

 281- donner la main à

  aider

  « Note Joseph, i' va sur ses douze ans et i' donne la main à son pére pour tous les ouvrâches ! »

 282- doryphores (les)

surnom donné aux Allemands pendant la guerre, sans doute parce qu'ils avaient instauré le ramassage des doryphores sur les plants de pommes de terre. Les insectes étaient recueillis, soit dans des boîtes de conserve, soit dans des bouteilles, et devaient être apportés à la mairie.

  « Tiens, bois ton d'mi ! Encore un que les doryphores i' z'auront pâs ! »

  synonymes : les boches, les schpountz, les vert-de-gris

 283- doucette (la)

  la mâche

  « T' as d'jà s'mé ta doucette »

 284- doussque

  d'où

  « Doussque te d'viens à l'heure-ci ? T' as encore routssé au villâche, namm ? »

 285- doye (le)

  le doigt

  « Et comment que te te chiques dong, toua, t'as pâs cinq doyes à chaque main ? »

 286- doyât (le)

  - pansement au doigt (poupée)

  « V'là que t' as un bon gros doyât ! Quèsse t' as fait à ton doigt ? Pour sûr que t' l' as mis oussqu' i' fallait pâs ! »

  - un doigtier, qui était généralement en cuir et que l'on mettait sur un doigt blessé ; il avait une partie assez longue sur le dessus et à son extrémité un lacet que l'on nouait autour du poignet.

 287- drapeau (le)

  le lange, carré de tissu d'un mètre carré environ, taillé dans un vieux drap, servant à langer bébé

  « L' a encore ses drapeaux, note Jules ! C' est qu'il est pâs pressé d' éte prope, le vrai-là ! »

 288- drêt

  droit

  « Va tout drêt vin ra d' vin ra ! »

 289- drôl'ment

  a le sens de « beaucoup »

  « Ça sent drôl'ment bon chez vous, c' est quoi qui cuit ? »

 290- duvet (le)

  l'édredon

  « J' ai pu qu'à m' foute d'zous le duvet avec la créfe que j'ai là ! »

  synonyme : le plumon

291- d'vanture (la)

  la poitrine

  « Elle en a une sâprée d'vanture la nouvelle bonnamie du Léyon : ya du monte au balcon, alleye ! »






 
 
292- eh beng !

  eh ! bien

  « Eh beng ! N' en v'là une bonne nouvelle, ma fille ! T' attends du nouveau pour octôpe ! A la bonne heure ! J'espère que ce s'ra pour après les tournipsses, passqu' on a besoin de toua, namm ! »

293- éguèsse (une)

  une pie

  « L' est voleur comme une éguèsse sui-là ! »

  « N'en fait du bruit, la pie-n-éguèsse là ! »

294- encore

  aussi

  « L' a les yeux bleus, la femme du Gustâfe, encore tous ses enfants ! »

  « I' viendra à la messe, encore sa femme. »

295- en eau

  en transpiration

  « Rien que de monter la p'tite côte-là, et me v'là en eau ! »

296- enfournaîllé

  - empêtré

  « Et comment que te t' as enfournaîllé là d'dans ? Te pouvais dong pâs fére attention ? »

  - énervé

  « J' ê tout enfournaîllé à cause de note Juliette. Elle s' a pourtant coupé les ch'veux ! »

297-ensauver (s')

  se sauver, s'enfuir

  « T' ensaufes dong pâs si vite, viens boire un coup ! »

298- entre midi

  entre 12 et 14 heures, moment de la pause méridienne pour les personnes travaillant dans un bureau

  « A taleur alors, on s' verra entre midi ! »

299- enzuter

  emmerder

  « J' vous enzute tousse, tant que vous êtes ! »

  « Eh beng ! pissque c'est comme ça, j t' enzute ! »

300- épite (l')

  - l'épître

Les épitres et les évangiles étaient des chansons qui se chantaient aux noces, sur la mélodie de l'épître, de l'évangile ou de la messe.

  - remontrance, blâme, morale

  « Ah ! j' lui ai dit son épite au jeune-là, va ! Comment peut-on été effronté comme ça ? »

301- éran (l')

  la porcherie

  « Faudra fére le fumier dans l'éran d' cochons. »

302- j'es / j'ê

  verbe être à la 1ère personne du singulier

  « J' es tout drôle aujord'hui ! »

  « J' es pâs aussi malâte qu'on l' dit ! »

  « J' ê v'nu essprès pour vous dire que ... »

303- escaliers (les)
ou    escayiers (les)
 

  l'escalier

  « J' ê tout poussif rien que de monter nos escalliers »

304- esscuses (les)

  des prétextes

  « C' est tout des esscuses ! C' est jusse pour pâs aller avec nous à la messe qu' ê dit qu'elle a mal le vente . »

305- essprès

  exprès, fait intentionnellement

  « Me kèkser, i' le fait essprès, namm, i' sait faire que ça ! »

306- essque

  est-ce que

  « Où essque vous allez comme ça ? »

  « De d'où essque te viens dong à l'heure-ci ? »

307- esstra

  extra, super, génial

  « Ya pourtant rien d' esstra là-dedans ! »

308- esstra-vourchte (l')

  un original

  « Tousse des esstra-vourchtes, les râces du Jean-Batisse, pareil que leur pére, va ! »

309- et pis

  et puis

  « Je f'rai une bonne om'lette et pis des patates rôties, ça suffira comme souper, te crois pâs ? »

310- ételle (l')

  un éclat de bois, plus ou moins gros, obtenu à la hache lors de l'abattage d'un arbre ou lors de la taille d'un gros morceau de bois

  « Te ramass'ras tous les ételles et t' en f'ras un bon feu ! »

311- eurr (l')

  la porte

  - Fromm l'eurr ! (en patois lorrain : Ferme la porte !)

  « Fromm l'eurr ! Je sens un courant d'air dans mes jambes. »







 
312- fâfeyer ou fîfeyer
ou    fîfoueyer

  bredouiller, bégayer

  « T' as d'jà entendu la bru d' la roûche Frida comment qu' ê fâfeye ? S'en est tordant d' rire, vous trouvez pâs ? »

313- fâfouais (le)
ou    fîfouais (le)

  personne qui bredouille, qui bégaie

  « Un vrai fîfouais, le plus jeune d' la roûche Nénette, te comprends pâs deux mots d' sa paralature ! »

314- fagotté (éte mal)

  être mal mis, mal habillé

  « T' es pourtant fagotté comme l' as de pique aujord'hui ! »

  « Mong ! qu'elle est dong mal fagottée la Marguerite, avec sa rôpe qui a plein de frannzel ! »

  synonyme : éte mal nippée

315- faible (tomber)

  s'évanouir

  « J' m' en vas tomber faible, j' le sens, j'ai ma téte qui zoûne ! »

  synonyme : tomber dans les pommes

 316- fanes (les)

  la partie aérienne, non comestible, des plantes « racine »

  « Faudra brûler tous les fanes des patates. »

  « Te rôt'ras tous les fanes des tournipsses, namm ! »

 317- farce

  drôle, bizarre, curieux

  « N' en v'là une farce de bonne femme ! »

  « L' était tout farce, le Clôte, avec sa nouâre kèsquette tout neufe ! »

 318- faribole (la)

  bavardage avec blague, voire avec mensonge ou exagération

  « Te commences à me chauffer les oreilles avec tes fariboles ! T' as rien d'aûte à fére, non, qu' à tchâtcher ? »

  synonyme : la fitâbole

 319- fégnasse (la)

  le fainéant, la fainéante

  « C'est qu' une belle fégnasse le nouveau bonnami d' la Suzette ! »

 320- femelle

  le chanvre femelle

Il s'arrachait en juillet ; le fil en était plus fin que celui qui restait pour porter la semence et qui ne mûrissait qu'en août. Celui-ci était plus grossier et s'appelait le mâle.

 321- féniche (le)

  pièce de monnaie de peu de valeur ; vient de l'allemand « pfennig ».

  « Je donn'rais pâs un féniche pour ça ! C' est d' la gnognotte, te peux me croire. »

 322-  fére

  verbe faire

  - fére biqui, fére veau : mettre bas

  - fére le bock : bouder

  - fére les blés : moissonner / fére les foins, les r'gains

  - fére les patates : planter, buter, sarcler ou arracher les pommes de terre, parfois aussi les éplucher et les cuisiner

  - fére du feu : allumer l'âtre, le poêle ou du bois

  - fére le Jacques, le mariole : faire l'imbécile

  - fére son fier, fére son Phalsebourg : être fat, imbu de soi-même

  - fére son (ses) paquet(s) : quitter un lieu

  - fére les poussiéres : épousseter

  - fére la vie : se livrer aux plaisirs de la vie sans restriction, plus ou moins scandaleusement ; embêter, chercher des histoires

  - fére enrager : taquiner

  - fére fére : faire fabriquer sur mesure (habits, chaussures, meubles ...)

 323- fére jeune

  - mettre bas

  « Note mére lapin a fait jeune. Elle en a fait toute une chiée le coup-ci, au moins neuf, pensez ouâr ! »

  - avoir un aspect jeune

  « C' est qu' elle fait encore jeune pour son âche, la marréne, vous trouvez pâs ? Jamais on lui donn'rait septante ans ! »

 324- fermer

  … la lampe : éteindre

  « Ferme dong ouâr la lampe, i' fait assez jour ! »

 325- feu (mo)

  mon fils, ma fille, mon enfant

  « Venez mo feu, dire bonjour à la mémère ! »

 326- feugner

  fouiller

  « Et quesse t'as à feugner comme ça dans la boîte à bonbons ? I' sont pâs tousse bons pour ta fine gueule, faut qu' te choisisses ? »

  synonymes : feurgueugner, fourrager

 327- feune (la)

  la fourche

  « On n' le toucherait pâs avec une feune tant qu'il est sale, sui-là ! »

 328- feunatte (la)
ou     feunotte (la)

  la petite fourche, la fourche à fumier

  « Si te prendrais la feunatte te t' chiqu'rais mieux ! »

 329- feurgueugner

  - tisonner le feu, les cendres
   « Donne mou ouâr le raîlle que j' feurgueugne un tout peu les cendres, le feu va reprente aussitôt. »

  -
fouiller avec son groin (cochon ou sanglier)
  « Note mére coche, elle feurgueugnait dans les tournipsses avec son grognâ. »

  -
fouiner, fureter 
  « Quèsse que t'as dong à
feurgueugner comme ça dans mon buffet ! »
  -
travailler sans soin, sans goût, en expédiant la tâche
  « Et où c' est qu' t'as appris à feurgueugner comme ça ? T' appelles ça du prope boulot ? Eh beng moua pâs ! » »
 
synonymes :
feugner, fourrager

 330- fi (mon)

  mon fils

  « A la bonne heure, mon fi ! J' ai jamais eu un aussi beau bouquet d' ma vie pour la sainte Marie ! T' l' as ach'té, namm ? »

 331- fiâche

  - fané, flétri
  « Sont tout fiâches les fanes de patates ; »

  -
mou, ramolli, flasque
   « Elle est trop
fiâche la saucisse-là ! »
 
synonymes : crâpi, flatche

 332- fiâffe (la)

  bavardage mensonger

  « I' fait que raconter des fiâffes, le vrai-là, te peux pâs croire un mot sur deux ! »

 333- fiârant

  - adjectif : puant, mais aussi feignant
  « Qué fiârant bonhomme que le Jean d' la Thérèse ! »

  -
nom commun : individu qui se fait remarquer, car orgueilleux, voire prétentieux
  « Regarde dong ouâr le Mimile comment qu' i' fait son
fiârant »
 
synonyme : puant

 334- fiârer

  puer, sentir mauvais, exhaler une odeur désagréable
  « Ça
fiâre sec par chez vous ! Zavez encore beaucoup d' pouês dans l'éran ? »
  «I'
fiâre fort  le bock de gaïsse ton fromâche ! »

 335- fièfe (la)

  la fièvre

  « J' ai une fiéfe de ch'val depuis deux jours ! »

 336- fierr'

  acide, aigre

  « Les c'rises de Juif sont fierr' comme tout ! »

 337- fifeurlin (le)
ou     fifrelin (le)

  une pièce de peu de valeur, un sou

  « Il a pâs un fifeurlin d'avance ! »

  « Le Leyon, j' donn'rais pâs un fifreulin pour sa vie ! C'est comme s' i' s'rait d'jà dans la fôsse, croyez-moua, il a pâs bonne mine ! »

 338- fin, fine

  exprime une idée de superlatif, avec une notion de totalité, d'entièreté :

  fin saoûl ; fin béte ; fin triste ; fin prêt ; fine belle ; fine folle ; fine grasse

  « C' est qu' il est fin gras le boucher ! C' est sûr, avec tout la bonne saucisse qu' i' fait, namm, i' doit pâs se priver ! »

  - le fin mot de l'histoire : la vérité

  « J' m' en vas vous dire le fin mot d' l' histoire ! »

 339- finâche (le)

  le finage, le ban du village

  « J' m' en lâsse pâs de trâcer par tout le finâche de Hesse ! »

 340- finette (la)

  le maillot de corps à bretelles, nommé de nos jours « le marcel »

  « Rôte moua ouâr la finette-là et mets-en une neufe ! C' est dimanche aujord'hui ! »

 341- firoppe

  heure du repos, de la cessation du travail ; vient de l'allemand

  « Et à quelle heure que c' est firoppe dans ton usine à Harsville ? »

Le parler de Hesse / D - F,Invitation(s),La commune,Associations,Entreprises / Commerces,Liens,Ecoles et Périscolaire,Tourisme,L'histoire du village,Mot du maire,Le conseil municipal,Commissions,Comptes-rendus des conseils,Demandes administratives,Etat civil,Déchetteries,Situation géographique,Permis de construire ,Permis de démolir ,Certificat d'urbanisme ,Déclaration de travaux ,Hesse-Infos / Le bulletin municipal,N°37 / JANVIER 2010,N°38 / AOUT 2010,Salle polyvalente,Les armoiries,La frontière linguistique,Rencontres avec des lieux ou des personnages,Cadastre ,Recensement ,Passeport ,Carte D'identité ,Listes Electorales ,Sortie du territoire (Pdf) ,Documents à télécharger,Lettres de nos aïeux,Promenade dans Hesse,Photos du temps passé,Adresses utiles,Les lieux-dits du ban hessois,Les pistes cyclables,Architecture de l'église abbatiale,Vie du village,Plan et rues du village,Et autre...,Ce que nous disent les lieux-dits,Les Hessois sont des J'nos,Amicale des Sapeurs Pompiers,Arboricu